Avis - Cercles de Lecture

Cercles de Lecture
ibbi.fr
Title
Aller au contenu
à la lettre d'information

Avis

Avis et suggestions
121 Commentaires
1 2 3 4 5 6 7 >>
Francine
2020-03-27 10:41:22
Coucou les confinés,
Le loup des Cordeliers de Loevenbruck
Tous les ingrédients, personnages intrigants, période, quartier parisien, etc sont réunis pour en faire un bon roman. Malheureusement le but n’est pas atteint, j’ai été déçue par ce livre qui de plus termine sur un « à suivre « ?
Françoise Volkwein
2020-03-26 09:09:38
Que faut-il lire en confinement, de quoi rire ou de quoi pleurer? Le soleil est assez insolent comme ça alors je me suis plongé dans quelque chose de bien dur et bien triste qui relativise énormément notre situation actuelle. "A l'ouest rien de nouveau" de Erich Maria Remarque, ce vieux livre publié en 1929 sur la guerre 14. J'avais lu "Les Thibault" de R. Martin du Gard, mais pas la version soldat d'outre Rhin. Un chef d'oeuvre, enfin selon moi; si bien construit qu'il permet de passer toutes les étapes les plus difficiles grâce à des pauses intermédiaires. Et puis l'écriture est fluide malgré la traduction qui, dans certains autres livres, abîme.
Si, comme c'était mon cas, vous ne l'avez pas lu, n'hésitez pas, on n'en supporte que plus aisément notre situation bien anxiogène quand même; mais si vous êtes déprimé, repoussez à plus tard cette lecture indispensable.
Arlette
2020-03-22 23:07:35
J’ai lu « Changer l’eau des fleurs » ça se laisse lire mais en vacances à la plage mais pas un jour de confinement. Un brin tristounet !! .
Bernadette
2020-03-21 18:22:17
Je viens de terminer Nos rendez-vous d'Eliette Abécassis.
Ça serait plutôt nos rendez-vous manqués. "Ce jour-là, ce n'était pas un rendez-vous qu'elle ratait, c'était sa vie." Parce qu'ils n'ont pas osé...
C'est triste mais heureusement que ce n'est qu'un roman!
Je recommande.
danièle bruneau
2020-03-21 18:00:30
Je relis les Contes d'Andersen et comprend maintenant comment se sont forgés nos coeurs d'enfants à l'époque de ces lectures.
Yvonne
2020-03-19 16:11:57
J'ai lu "Ecouter le noir" : 13 auteurs de romans noirs ont accepté d'écrire chacun ou parfois à deux, une nouvelle ayant comme thème les différentes définitions de l'audition. Cela donne 11 romans noirs, prenants jusqu'à la chute de l'histoire. Je me suis régalée.
Yvonne
2020-03-18 10:25:03
"Le jardin" que m'a prêté Arlette ne m'a pas plu du tout! Sur la quatrième de couverture ce roman est comparé à Misery de Stephen King, rien à voir mais alors rien du tout ! Misery est lui, bien écrit, passionnant et malgré son huis clos sordide haletant! Le jardin par contre est banal dans son écriture, dans son ambiance et on devine la suite et la fin des évènements d'avance. Donc déception!
Yvonne
2020-03-13 10:38:11
J'ai lu :"le tigre bleu de l'Euphrate" de Laurent Gaudé : magnifique!
Le Grand Alexandre va mourir.
Il congédie gardes et servantes de sa chambre pour un ultime corps à corps, un dialogue avec la mort. Alexandre l'Ambitieux, conquérant magnifique de trois continents. Alexandre le Vaniteux, qui interpelle la mort sans baisser le regard. Alexandre l'Humble, qui demande une ultime faveur à la mort.
Magnifiquement écrit, ce court ouvrage, classé en « théâtre » alors qu'il faut plutôt parler de poème, se lit rapidement, nerveusement, fébrilement. Et lorsqu'on le dépose, son écho résonne encore longtemps dans le silence de notre condition humaine.
Francine
2020-03-09 17:12:54
Le bal des folles de Victoria Mas
Qui ne connait la maladie de Charcot, le syndrome de Tourette ou le réflexe de Babinski !
Ces charmants médecins, de renommée mondiale aujourd'hui, ont effectué leurs recherches sur de pauvres femmes déclarées folles par la société et internées à la Salpêtrière par les pères détenant, au 19ème et même début 20ème, toute autorité sur leurs filles, voire sur leurs épouses. Révoltant !
A lire absolument
Arlette
2020-03-08 21:58:17
J’ai lu : Madame S de Sylvie Lausberg !! Biographie sur une femme exceptionnelle avant gardiste, éprise de liberté, une féministe avant l’heure en quelque sorte !! Quand on songe que tout cela se passait à la fin du 19º siècle !! C’est une histoire bien Française. Le 16 février 1899 Félix Faure s’etouffe de plaisir dans les bras de sa maîtresse une certaine Mme Steinheil. Héritière d’une grande famille d’industriels protestants’ mariée trop jeune à un peintre trop vieux. Après la mort du président, elle disparaît. On la retrouve neuf ans plus tard accusée du meurtre de sa mère et de son mari. Emprisonnée, jugée, innocentée elle disparaît encore. Etc etc sa vie est un roman. Qui est elle vraiment ?? Ce livre s.il vous interresse se trouve dans ma caisse bibliothèque !! A bientôt !!
Ost
2020-03-03 15:14:17
J.ai lu « le jardin » de Hye young Pyun !! Livre entre deux vite lu !! Ambiance particulière et mortifère !! Un huis clos psychologique !! La 4ème de couverture « Ogui paralysé et défiguré après un acçident de voiture ayant causé la mort de sa femme se retrouve enfermé chez lui sous la tutelle de sa belle mère étrange. Cette dernière le néglige peu à peu. Plus étrange elle s.obstine à creuser un trou dans le jardin ..........
Yvonne
2020-02-24 10:13:06
Dans ma série Laurent Gaudé, j'ai lu " La porte des Enfers".
"Au lendemain d'une fusillade à Naples, Matteo voit s'effondrer toute raison d'être. Son petit garçon est mort. Sa femme, Giuliana, disparaît. Lui-même s'enfonce dans la solitude et, nuit après nuit, à bord de son taxi vide, parcourt sans raison les rues de la ville.
Mais, un soir, il laisse monter en voiture une cliente étrange qui, pour paiement de sa course, lui offre à boire dans un minuscule café. Matteo y fera la connaissance du patron, Garibaldo, de l'impénitent curé don Mazerotti, et surtout du professeur Provolone, personnage haut en couleur, aussi érudit que sulfureux, qui tient d'étranges discours sur la réalité des Enfers. Et qui prétend qu'on peut y descendre..."
Passionnant. (Je prête)
Yvonne
2020-02-17 10:34:23
J'ai lu "un(e)secte" de Maxime Chattam. On thriller sensé faire peur, l'intrigue est classique, le déroulement de l'enquête rattrape tout parce qu'elle est passionnante. J'ai regretté que la quatrième de couverture dévoile une partie du mystère .
"Et si tous les insectes du monde se mettaient soudainement à communiquer entre eux ? À s'organiser ?
Nous ne survivrions pas plus de quelques jours.
Entre un crime spectaculaire et la disparition inexpliquée d'une jeune femme, les chemins du détective Atticus Gore et de la privée Kat Kordell vont s'entremêler. Et les confronter à une vérité effrayante.
Des montagnes de Los Angeles aux bas-fonds de New York, un thriller implacable et documenté qui va vous démanger."
Yvonne
2020-02-13 16:08:54
(Prix Renaudot des Lycéens 2019)

Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires. Ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres. Parmi elles, Eugénie, Louise et Geneviève, dont Victoria Mas retrace le parcours heurté, dans ce premier roman qui met à nu la condition féminine au XIXe siècle.
"Le bal des folles" de Victoria Mas m'a laissé un goût de révolte, heureuse de vivre à une époque où la Femme est libre (enfin) de choisir sa vie (en France du moins). Un livre à emprunter absolument dans la boîte à livre d'Arlette.
Claudine
2020-02-07 11:59:24
Jusqu'où peut mener la parution du 3eme tome d'un best-seller ? Le film " les traducteurs" est absolument génial !!! Jusqu'au dernier moment l'intrigue persiste....avis aux cinéphiles .....
danièle bruneau
2020-02-07 08:57:14
La saga familiale de Marie Laberge intitulée le "Goût du bonheur" est une trilogie : Gabrielle - Adélaïde - Florent. Quand j'ai commencé cette lecture, j'ai immédiatement été passionnée. J'ai suivi avec grand intérêt la vie d'une famille au québécoise au cours du 20e siècle. J'ai lu les habitudes de vie, l'éducation des enfants, la place des religions, l'émancipation des femmes, la vie politique, les effets de la guerre mondiale, je me suis attachée aux personnages. Je voudrais que cela ne finisse jamais.
Arlette
2020-02-05 20:10:57
J’ai lu Le loup des Cordeliers de Henri Loewenbruck. Nous sommes en 1789. Les prémices de la révolution française. Gabriel joly jeune journaliste monte à Paris, son rêve devenir journaliste. Par le hasard de l.histoire et du roman il va être amené à croiser des personnages historiques qui me rappelle ma primaire : Danton Robespierre Mirabeau et bien sûr la Bastille. Les complots de la Révolution Française !! J’ai bien aimé ce roman un peu frustrée car on ne connaît pas la fin, à suivre ... en espérant que ce cher Henri n’attend pas trop longtemps’ pour pondre le tome 2car en aucune manière on est au courant qu’il y aura une suite en commençant ce roman !!



Eddy
2020-02-01 07:20:19
Effectivement très beau livre, belle écriture, une histoire passionnante, un auteur à inscrire sur vos tablettes.
Yvonne
2020-01-31 09:37:35
"Le soleil des Scorta" de Laurent Gaudé... une très belle saga familiale, italienne, entre pleurs et rires, pauvreté et richesse, mais toujours tellement bien écrit. Je me suis régalée.
: "Lorsque commence le récit, Luciano Mascalzone, un traîne-savate vivant de petites rapines, revient après quinze années de prison à Montepuccio, un village des Pouilles aux façades sales où les heures passent dans une fournaise qui abolit les couleurs. Autour, ce ne sont que collines et mer enchevêtrées. « Il m'a fallu du temps mais je reviens. Je suis là. Vous ne le savez pas encore puisque vous dormez. Je longe la façade de vos maisons. Je passe sous vos fenêtres. Vous ne vous doutez de rien. Je suis là et je viens chercher mon dû. » Son dû, c'est Filomena Biscotti, une femme qu'il désire depuis qu'il l'a rencontrée et dont le souvenir n'a cessé de le hanter.... La lignée des Mascalzone, qui portera le nom de Scorta naît ainsi, d'une erreur, d'un malentendu. " Mais je ne vous en dis pas plus, je le prête!
Yvonne
2020-01-20 20:52:03
J'ai été déçue par " L'extase du selfie" de Philippe Delerm. Bien moins réussi que "première gorgée de bière..." ou alors je suis trop vieille pour m'extasier avec un selfie :-)
1 2 3 4 5 6 7 >>
Retourner au contenu