Statistiche web

Le code twyford - IBBI 22-23

Aller au contenu

Le code twyford - Janice HALLET
Trad. de l'anglais par Cécile Leclère

Steven Smith, condamné pour braquage, vient de terminer une longue peine de prison. Ne sachant ni bien lire ni écrire, il enregistre ses pensées sur un téléphone portable afin de progresser dans sa quête.
Sa quête ? Déchiffrer le code Twyford, inventé par une écrivaine de littérature jeunesse des années quarante, Edith Twyford. C’est un besoin impérieux, presque vital. Pour l’aider, Steven peut compter sur quatre amis avec qui il a partagé à l’époque du collège un événement qui a changé le cours de leur vie.
Rapidement, il devient évident qu’Edith Twyford n’était pas seulement un « simple » écrivain. Le code Twyford a un grand pouvoir, et Steven n’est pas le seul à essayer d’en percer les secrets.
1
commentaire
Yvonne
20 Jun 2022
Voilà un roman: "tu l'M" ou tu l'M pas, ça passe ou ça casse, tu le lis jusqu'au bout ou tu l'abandonnes de suite. Non pas pour l'histoire mais pour le style! Il faut dire que Steven , le personnage principal, est un ex-taulard qui ne sait ni lire ni écrire, il est dyslexique. Pour nous raconter sa vie et sa quête : déchiffrer le code Twyford, il utilise un vieux téléphone. Le roman est la transcription de ses enregistrements par un programme de transcription de m[VULG.]e qui écrira par exemple "Yahvé" pour "il y avait"ou "épi" pour "et puis". Il faut s'accrocher pour le déchiffrage et là je parle de nous, les lecteurs! Mais voilà, Steven est très sympathique et attachant, j'ai donc cherché avec lui le trésor caché dans les livres pour enfants écrits par Edith Twyford. Quête et vie, tout est bien mélangé, C'est peut-être un code. Va savoir! En tout cas, il faut faire le tri . J'espère que d'autres auteurs n'iront pas copier ce style (que dites vous? Ça ne se fait jamais ? Ah ouf, une fois suffit!) Quant au trésor, ayant lu tous les club des 5, clan des 7, Fantômette et autres Alice, j'en ai trouvé un autre : la Lecture.
Retourner au contenu