Pour seul refuge - ibbi

Cercles de Lecture
            ibbi.fr
2005-2020    15 ans de partages
Aller au contenu
Cercle 2
Pour seul refuge - Vincent Ortis

La plus terrible des prisons est celle qui n'a pas de murs.
De la neige à perte de vue, une ourse affamée, pas une habitation à des kilomètres à la ronde.
Seuls, perdus dans les immensités sauvages du Montana, à plus de deux  mille mètres d'altitude, deux hommes se font face : un jeune Indien  accusé de viol avec tortures et le juge qui l'a condamné.
Chacun possède la moitié des informations qui pourraient les sauver, or : Ensemble, ils s'entretueront. Séparés, ils mourront.

Un premier thriller sélectionné parmi 150 manuscrits. 12 jurés qui représentent chacun un maillon essentiel de toute investigation judiciaire.
Un prix littéraire pour le genre le plus populaire de France (réf. babelio.com)


Après des études de droit au tout début des années quatre-vingt,  Vincent Ortis crée des jeux dans le monde naissant de la  micro-informatique avant de passer aux bases de données. Cadre à la  sécurité sociale, puis formateur, il écrit en parallèle des chansons,  des pièces de théâtre et participe à l'élaboration de plusieurs  scénarios.
Source : https://www.lisez.com/auteur/vincent-ortis/146404
0
critiques
«C’est ta faute! Je vais te punir.» Le  policier a mijoté son odieux projet durant des années. Mais c’est  aujourd’hui qu’il a décidé de se faire justice. «La haine, ça vous  pourrit la vie mais c’est une sacrée drogue. L’amour peut vous pousser  au suicide ; la haine, ça vous pousse à vivre.» Doucement, le roman  empreint d’une froideur clinique cède au psychologique. De quoi Edward  McCarthy s’est-il rendu coupable? Et l’est-il vraiment? Le lecteur mène  l’enquête. Récolte les indices ici et là. Entre  deux chapitres, une voix surgit de la nuit. Un homme est enfermé. Où?  Pourquoi? Lui aussi semble faire les frais de la colère du policier...  Avec ce premier roman, Vincent Ortis livre un thriller original et bien  ficelé. La péroraison, souvent complexe voire bâclée dans les romans  policiers, est éclatante. L’auteur parvient même à glisser une leçon de  sagesse. On ne ressortira pas indemne de cette lecture...
Retourner au contenu