Un autre jour - ibbi

Cercles de Lecture
            ibbi.fr
2005-2021    16 ans de partages
Aller au contenu
Spécial
Un autre jour
Valentin Musso EAN 978-2757880913 336 pages
           Éditeur : Points (15/10/2020)               

Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit  depuis huit ans un amour parfait avec sa femme Claire. Mais un matin, on  lui annonce l'inimaginable. Alors qu'elle passait le week-end dans la  maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière  d'un bois. En quelques secondes, l'existence d'Adam vole en éclats. Mais  ce qui pourrait être une fin n'est que le début de l'histoire. Car Adam  n'a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se  jouer. Dès le lendemain de la mort de Claire, il va découvrir qu'il  existe pire que de perdre ce que l'on a de plus cher au monde : le  perdre une seconde fois...

2
critiques
Yvonne
06 Avr 2021
20/12/2020
J'ai été un peu déçue par ce roman, je n'y ai pas retrouvé le plaisir de lire que j'ai eu pour le précédent roman de cet auteur.
Yvonne
05 Avr 2021
04/01/2020
Bonne année à tous! Pour mon premier livre de MMXX, (je n'aime pas cette écriture : 2020 lol), j'ai découvert Valentin Musso, le frère de Guillaume dans un thriller original, plein de suspense et de rebondissements, "original par sa construction , son écriture et sa densité" (pas de temps perdu en blabla) et surprenant par sa fin. " Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour sans nuages avec sa femme Claire. Mais, un matin, un coup de téléphone vient lui annoncer l’inimaginable. Alors qu’elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d’un bois. En quelques secondes, l’existence d’Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n’est qu’un début. Car Adam n’a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort de Claire, il va découvrir qu’il existe pire que de perdre ce que l’on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois…" Je le prête.
Retourner au contenu