Delphine de Vigan - Cercles de Lecture

Cercles de Lecture
ibbi.fr
Title
Aller au contenu

Delphine de Vigan

CERCLE 2
Les loyautés - Delphine de Vigan


 
Théo et Mathis, 12 et 13 ans, se cachent sous l'escalier de la cantine  au collège pour boire une variété assez impressionnante d'alcools forts.  Théo vit entre un père au chômage et une mère hystérique ; Mathis est  le fils d'une femme singulièrement traumatisée et d'un père détestable.  Il faut ajouter la prof, Hélène, qui ne va pas mieux, qui ne s'est  jamais remise d'avoir été une enfant battue. Bref, le ciel est noir et  bas dans ce roman dont le seul répit est cette loyauté du titre qui lit  entre eux ces enfants blessés et ces adultes qui n'ont pas oubliés  qu'ils avaient été des enfants blessés...

«  Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d'innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?"
2 Commentaires
Vote moyen: 123.0/5

Yvonne
2018-06-15 09:17:12
Heureusement ce roman est court, 200 pages, passionnant à lire, je l'ai lu en une fois, mais avec un sujet dur et dramatique touchant des enfants qui n'en sont plus et des adultes qui n'en sont pas .L'alcool est-il la solution? Ce livre m'a bouleversée, mais avec un peu d'optimisme, on peut imaginer une fin moins tragique que celle envisagée par l'auteur, mais l'a-t-elle vraiment imaginée? Ou laisse-t-elle chaque lecteur le choix d'imaginer la sienne?
Ost
2018-05-27 22:17:48
J'ai lu les loyautés
Si vous n'avez pas le moral, ne le lisez pas !! Lecture déprimante et qui m'a mise mal à l'aise !! Il manque certainement une fin à ce récit !! Soit il y'a une suite soit l'auteure ne savait comment conclure !! Toutefois je suis allée au bout des 200 pages, même si à plusieurs reprises j'ai hésité !!
Delphine de Vigan



Delphine de Vigan est née le 1er mars 1966 à Boulogne Billancourt. Son premier roman, "Jours sans faim" est paru en 2001 aux éditions Grasset sous le pseudonyme de Lou Delvig.
En 2007, "No et moi" reçoit le Prix des Libraires. Ce "roman moral" à  succès sur une adolescente surdouée qui vient en aide à une jeune SDF a  été récompensé par le prix du Rotary International 2009 et par le Prix  des libraires 2009. Il a été traduit en vingt langues et une adaptation  au cinéma a été réalisée par Zabou Breitman, film sorti en novembre  2010.

autres livres

Jours sans faim
(sous le pseudonyme de Lou Delvig)

Les Jolis Garçons
Un soir de décembre
No et moi
Sous le manteau
Les Heures souterraines
Rien ne s'oppose à la nuit
D'après une histoire vraie

reanja©2005-2018 - tous droits réservés
Retourner au contenu